Le dispositif de formation à l’IFSI

Le dispositif de formation à l’IFSI

Il vise au développement des 10 compétences de l’infirmier :

Les compétences « cœur de métier » :

  • Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier
  • Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers
  • Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens
  • Mettre en œuvre des actions à visée diagnostique et thérapeutique
  • Initier et mettre en œuvre des soins à visée éducative et préventive

Les compétences transverses communes à certaines professions paramédicales :

  • Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins
  • Analyser la qualité et améliorer sa pratique professionnelle
  • Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques
  • Organiser et coordonner les interventions soignantes
  • Informer, former des professionnels et des personnes en formation.

L’équipe a fixé des objectifs permettant à l’étudiant une progression dans ses apprentissages et dans l’acquisition d’une posture professionnelle tout au long des trois années de formation. Ces objectifs visent :

  • En première année à découvrir la profession infirmière et à s’engager dans la formation
  • En deuxième année à développer ses ressources et à construire son identité professionnelle
  • En troisième année à aider l’étudiant à devenir un infirmier compétent, autonome, responsable et réflexif.

La formation infirmière est une formation en alternance comprenant des temps de formation théorique à l’IFSI (2100 heures) et des temps de formation clinique (2100 heures) sur des lieux où sont réalisés des soins infirmiers.

Première année

Semestre 1 :
De septembre à février
Semestre 2 :
De février à fin août
†15 semaines de formation à l’IFSI

†5 semaines de formation clinique

†10 semaines de formation à l’IFSI

†10 semaines de formation clinique

Deuxième année
Semestre 3 :
De septembre à février
Semestre 4 :
De février à fin août
†10 semaines de formation à l’IFSI

†10 semaines de formation clinique

†10 semaines de formation à l’IFSI

†10 semaines de formation clinique

Troisième année
Semestre 5 :
De septembre à février
Semestre 6 :
De février à fin août
†10 semaines de formation à l’IFSI

†10 semaines de formation clinique

†5 semaines de formation à l’IFSI

†15 semaines de formation clinique

 

Les étudiants bénéficient de périodes de vacances :

  • Deux semaines durant les semestres 1, 3, 5 et 6 ;
  • Dix semaines durant les semestres 2 et 4

Organisation de l’alternance :

La construction de l’alternance est réalisée en collaboration avec différents IFSI de la région afin de diversifier, mutualiser et optimiser l’offre de stage.

†La formation à l’IFSI

La formation est organisée en unités d’enseignement (UE) relevant de différents domaines :

  • Sciences humaines, sociales et droit,
  • Sciences biologiques et médicales,
  • Sciences et techniques infirmières : fondements et méthodes,
  • Sciences et techniques infirmières : interventions,
  • Intégration des savoirs et posture professionnelle,
  • Méthodes de travail.

L’arrêté du 31 juillet 2009 modifié décrit, dans ses annexes, le contenu de chaque unité d’enseignement, le semestre de programmation, le volume horaire réparti en cours magistraux, travaux dirigés, travaux personnels, les pré-requis, objectifs, contenus, modalités et critères d’évaluation.

Les méthodes pédagogiques mises en œuvre sont diverses :

  • Les cours magistraux apportent des connaissances professionnelles sur des thématiques très diverses. Ils sont assurés par des cadres de santé formateurs de l’IFSI ou des intervenants extérieurs.
  • Les travaux dirigés en groupe mobilisent des connaissances, des expériences et sont fondés sur des échanges.
  • Les travaux pratiques et la simulation : l’apprentissage des techniques de soins infirmiers est réalisé, la plupart du temps, dans des laboratoires de simulation…
  • Des temps de travail personnel sont régulièrement programmés sur l’emploi du temps des étudiants.

† La formation clinique :

Au cours de la formation, l’étudiant sera affecté dans 4 types de stage correspondant à différents contextes de soins :

  • Soins de longue durée, soins de suite et réadaptation ;
  • Soins de courte durée ;
  • Soins en santé mentale et psychiatrie ;
  • Soins individuels et collectifs sur des lieux de vie.

L’offre de stages découle d’une organisation inter IFSI, afin de garantir une répartition équilibrée des étudiants et offrir ainsi, des conditions d’accueil et d’encadrement optimales par les professionnels de terrain.

Les périodes de stages constituent durant les trois années de formation, un temps d’apprentissage privilégié d’acquisition progressive de la pratique professionnelle. Ce temps permet à l’étudiant d’acquérir une autonomie favorisant l’intégration des savoirs et des pratiques nécessaires à l’exercice réglementé de sa fonction.

Durant chaque stage, l’étudiant agit pour intégrer et développer chacune des 10 compétences du métier d’infirmier.

La place du tuteur de stage est fondamentale lors de l’accompagnement de l’étudiant apprenant afin qu’il puisse être acteur en situation de travail mais aussi en capacité à analyser et comprendre ces situations.

L’accompagnement de l’étudiant par les cadres de santé formateurs de l’IFSI se poursuit au cours du stage.

Le dispositif d’évaluation

†L’évaluation des unités d’enseignement

Chaque unité d’enseignement fait l’objet d’une évaluation dont les modalités sont conformes à l’annexe 5 de l’arrêté du 31 juillet 2009 modifié.

Les évaluations sont programmées tout au long du semestre, afin de répartir la charge de travail de l’étudiant.

Les dates et modalités d’évaluation de chaque unité d’enseignement sont communiquées aux étudiants en début de semestre.

Les enseignements semestriels donnent lieu à deux sessions d’examen.

†L’évaluation du stage

L’évaluation des éléments de compétences en stage est réalisée par le tuteur.

Après le stage, une rencontre est planifiée entre l’étudiant et le formateur référent pédagogique afin d’apprécier la progression de l’étudiant en stage au regard des objectifs fixés et des documents de synthèse renseignés par le tuteur, les professionnels de proximité et l’étudiant.

A l’issue de cette rencontre, le formateur référent pédagogique rédige une synthèse et propose l’attribution des ECTS à la commission d’attribution des crédits si les conditions décrites à l’art. 57 de l’arrêté du 31 juillet 2009 sont remplies.

†La commission d’attribution des crédits européens (CAC)

Les crédits de formation sont attribués par une commission d’attribution des crédits mise en place et présidée par la directrice. Le référentiel de formation précise, pour chaque unité d’enseignement validée, les crédits correspondants.

Le passage en année supérieure

Le passage de première en deuxième année et de deuxième en troisième année s’effectue selon des critères précisés dans la réglementation.

La certification

Les étudiants ayant validé les cinq premiers semestres de la formation (150 ECTS) et ayant effectué la totalité des épreuves et des stages du semestre 6, sont autorisés à se présenter au jury du diplôme d’État.

Celui-ci se réunit trois fois par année : en mars, en juillet et en décembre.

Les candidats ayant acquis l’ensemble des connaissances et des compétences, obtiennent 180 ECTS et sont déclarés reçus au diplôme d’État d’Infirmier et bénéficient du grade licence délivré par l’université.

L’évaluation du dispositif de formation

Des bilans individuels et collectifs sont réalisés à la fin de chaque unité d’enseignement, à la fin de chaque semestre, à la fin de chaque année de formation.

Chaque étudiant est invité à transmettre ses remarques concernant le dispositif mis en place : contenu, organisation… et à émettre des propositions. Ces bilans sont exploités en équipe.

Les échanges avec les anciens étudiants, invités à présenter leurs premières expériences professionnelles, permettent de cerner l’adéquation de la formation aux exigences du métier et aux besoins des établissements de santé.

L’évaluation de la formation à l’IFSI du Pays d’Erstein permet une évolution constante de son projet pédagogique. Son objectif est de répondre aux besoins et attentes de la population et d’être conforme aux exigences de la formation.